Le culottage

Le culottage d’une poêle en fer est absolument naturel et sain. C’est la raison pour laquelle les poêles de nos grand-mères étaient toute noires.

Pourquoi culotter une poêle ?

Le culottage est une action naturelle qui fait pénétrer la graisse des aliments dans les pores de l’acier. Elle se produit à chaque cuisson et se traduit par un changement de couleur de la poêle : du gris d’origine, elle va devenir brune puis noire. Plus la poêle noircit, plus elle devient anti-adhérente.

Comment culotter ses poêles ?

Pour éviter qu’elles ne rouillent, les poêles neuves sont recouvertes d’une couche protectrice (cire d’abeille par exemple). Pour enlever cette couche qui bouche les pores de l’acier, lavez la poêle à l’eau chaude avec un produit dégraissant et rincez abondamment. Recommencez plusieurs fois cette opération jusqu’à que l’eau de rinçage soit bien claire.
Ensuite, procédez au premier culottage : recouvrez le fond de la poêle avec 1 à 2 mm d’huile de friture. Faites chauffer à feu vif jusqu’à ce que l’huile se mette à fumer. Stoppez le feu. Jetez l’huile et essuyez avec un papier absorbant.
Au fil des utilisations, la poêle va continuer à se culotter naturellement, améliorant ainsi ses qualités anti-adhésives.

Comment entretenir une poêle culottée ?

L’entretien est simple et doit veiller à préserver le culottage. Lavez simplement la poêle à l’eau très chaude, si nécessaire frottez avec une éponge et essuyez-là. Si possible, évitez les détergents. Ne faites jamais tremper votre poêle. Ne la passez jamais au lave-vaisselle.
Passez un peu d’huile sur un papier absorbant sur toute la poêle et rangez-la dans un endroit sec.
Si les aliments recommencent à accrocher dans votre poêle, nettoyez-la bien et recommencez la procédure de culottage. Vous retrouverez une poêle parfaitement anti-adhésive.

One Response

  1. hakaan 03/01/2017

Leave a Reply


compteur de visite